Un salon très sport

Taekwondo

Le Parc des expositions accueillait du 6 au 15 novembre le 21e Salon des Sports, véritable village olympique au sein du Salon de l’Habitat Conforexpo. Une occasion pour les plus jeunes de s’essayer à des activités plutôt inhabituelles…

« 18/20 ! ». Ce petit garçon qui vient de tirer trois flèches sur une cible de tir à l’arc n’a peut-être jamais obtenu une bonne note aussi rapidement. Reconnaissons-le, les cancres étaient peu nombreux pendant ces dix jours. Les bambins ont pu s’essayer à la plongée sous-marine ou au hockey… mais aussi à l’escrime au petit stand de Mme de Saint-Denis qui ne boudait pas son plaisir : « C’est le 255e passage depuis ce matin, précise-t-elle avec fierté. Je tiens ce stand depuis 21 ans et cela marche toujours aussi bien ! ».

 « Nous ne sommes pas un sport assez populaire »

Mais l’escrime paye  le prix de son impopularité à l’exception des périodes de Jeux Olympiques durant lesquelles l’équipe de France brille. Les sports de combat avaient leur tatami, les sports aquatiques leur bassin et les joueurs de beach-volley leur terrain de sable. «On nous répète depuis des années que nous ne sommes pas un sport assez populaire. Nous aimerions avoir une piste pour que les enfants s’affrontent, nous avons le matériel adapté pour ça », regrette Mme de Saint-Denis.

Le stand de la ligue de tir à l'arc a connu un franc succès

Planqué derrière un stand minuscule, le football faisait profile bas. C’est certain, il n’était pas à sa place. Dans ce village de la découverte du sport, le stand de la Ligue de pelote basque était en revanche dans son élément. Elle est présente sur le salon depuis 20 ans déjà. Si le temps d’un salon beaucoup de bambins s’y essaient, les répercussions en terme de pratique du sport sont faibles. Pour beaucoup, l’occasion de se divertir prime. Mais M. Lataste, membre de la ligue Aquitaine,  le sait et relativise : « On joue tout de même le jeu et on se doit d’être la pour se faire connaître. On reste un sport méconnu ».

Manque de moyens

La palme du stand délaissé revenait à celui de la Ligue Aquitaine de Roller Skating, tenu par Aline Talamona qui n’en perdait pas pour autant son sourire : « Aujourd’hui, j’ai eu cinq personnes. Les gens s’arrêtent surtout regarder les videos sur l’écran, pour les intéresser il faudrait davantage de moyens. Mais mettre en place des activités, prêter les rollers, assurer la sécurité, ce serait vraiment compliqué ».

Force est de reconnaître que les ligues qui ont mis en place des manifestations ont connu un franc succès. La gymnastique comptait parmi ses rangs quelques athlètes de renom dont Thomas Bouhail, champion d’Europe 2009 aux barres parallèles. Les sports de combat tel le taekwondo se sont succédé sur le tatami, proposant des affrontements impressionnants qui n’ont pas manqué de captiver les passants. Pratiques ludiques et démonstrations spectaculaires, tels étaient les mots d’ordre de ce 21e Salon des Sports, désormais véritable institution de Conforexpo.

Boris Massaini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *