, ,

Ecrivains publics/privés : le numérique à la rescousse des maux.

« Le bouche-à-oreille a un effet relatif, je me suis davantage fait connaître depuis 2008 par des prospectus et par les billets que je publie régulièrement sur mon site », explique Hélène Bourjala. Elle préserve le référencement de son site grâce à des mises à jour régulières. Sa page web lui permet aussi de parler des gens dont elle écrit les biographies. « La rue des mots » enregistre 400 visites par mois. « Il était important pour moi d’avoir un site internet très complet, je veux créer des liens, que les gens trouvent un maximum d’information » ajoute-t-elle.