Bordeaux, les renoncements de la mairie

Le groupe socialiste d’opposition à la mairie de Bordeaux dénonce l’abandon de projets d’équipements de proximité, au moyen d’une carte interactive appelant à la participation citoyenne, pour faire réagir le Maire.

Voir en plein écran

Qui nierait la transformation de Bordeaux ces quinze dernières années ? Le travail du Maire, Alain Juppé, en matière d’urbanisation et de rénovation est largement salué par les habitants. Cependant, la mairie n’est pas sans connaître certaines critiques. Après avoir dénoncé la politique du logement d’Alain Juppé lors de sa conférence de presse de rentrée, le groupe socialiste d’opposition réitère son offensive avec « une carte des projets abandonnés et des équipements délaissés pour faire réagir le Maire.»

Cette carte disponible sur le site « Bordeaux pour tous », animé par l’élu socialiste Matthieu Rouveyre, présente une vue schématique de la ville avec des points rouges pour désigner les lieux problématiques et des pictogrammes pour indiquer le type d’équipement concerné. En tout 16 points pour autant d’équipements délaissés ou de projets arrêtés. Cette carte en ligne a vocation à être interactive. « Nous appelons les riverains à nous livrer leurs témoignages » explique Matthieu Rouveyre «car nous ne sommes que 5 élus, nous ne pouvons pas être au courant de tout.» Pour ce conseiller d’opposition à la mairie, si la ville a fait le choix d’investir dans des grands projets de prestige comme le nouveau stade ou la Cité du Vin, c’est au détriment des équipements de proximité, et il est de son devoir de le dénoncer.

Une biblithèque de quartier ? Oui, mais diminuée

Parmi les projets emblématiques abandonnés on retrouve des infrastructures sportives qui n’ont jamais vu le jour, mais aussi des établissements scolaires et des lieux culturels laissés pour compte. La bibliothèque Tauzin en fait partie. En Juin 2015 la municipalité a décidé de transformer la bibliothèque du quartier Saint Augustin – Tauzin – Alphonse Dupeux, en un simple « relais lecture ». Le fonds d’ouvrages disponibles a été lourdement sacrifié, passant ainsi de 15.000 références à seulement 3.000. Les horaires d’ouverture au public ont également connu une large diminution, malgré la mobilisation de riverains et de l’opposition.

IMG_3996

La bibliothèque Tauzin transformée en relais de lecture. Crédit photo : Camille Humbert

 

Une Salle des fêtes toujours en attente 

Quid de la salle des fêtes du Grand parc ? Lorsque vous demandez à un habitant du quartier où elle se trouve, c’est avec un air un peu perplexe qu’il pointe du doigt le complexe abandonné. Face au manque d’équipements des Chartrons, le Maire de Bordeaux avait promis le début des travaux pour début 2014, laissant espérer aux habitants une livraison en 2015. Mais, comme nombre de projets, la salle des fêtes a pâti des coupes budgétaires, et à ce jour, elle n’a connu aucun marché de travaux signé.

La Salle des Fêtes du Grand Parc qui reste en chantier. Crédit Photo : Camille Humbert

La Salle des Fêtes du Grand Parc qui reste en chantier. Crédit Photo : Camille Humbert

 

La danse du vide pour Ginko

Qui dit mieux ? Lancé en novembre 2011, le concours d’architectes pour la construction de la salle de danse dans le quartier Ginko laissait présager une ouverture en 2015. L’édifice, finalement dessiné par les architectes de l’agence Cobe, devait proposer des formations de danseurs professionnels comme des ateliers tous publics et héberger des compagnies bordelaises. Et pourtant, depuis… plus rien ! 

26_Pers_06bis

Contactée, la Mairie se défend de tout abandon et préfère évoquer « plusieurs retards. » Elle n’a cependant pas tenu à s’exprimer davantage sur la question. 

Mais Matthieu Rouveyre n’en démord pas, il dénonce une « ghettoïsation bourgeoise » de la ville, comme avec la nouvelle Promenade Sainte Catherine. Selon lui les choix de la mairie en matière d’urbanisme ne sont pas les bons et il nous l’explique dans cette vidéo :


Camille Humbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *